ZERO POINTE

août 31, 2018 6:12 Publié par

Zéro pointé

 
Paroles : Nathanaël MAILLARD
 
Composition : Nathanaël MAILLARD
 
Basse : Jérôme VIVIEN
 
Tout autres instruments : Nathanaël MAILLARD
 
Aide à l’écriture : Danielle MAILLARD (ancien membre actif du GFEN)
 
 
Ce titre est une maquette, elle n’a pas bénéficié d’un mastering professionnel. Il a été écrit et composé au Home studio de Things avec les moyens du groupe.
 
 
 

 
 
 
 
 
En cette période de rentrée scolaire, je fais à nouveau l’amer constat qu’une nouvelle fournée d’enfants innocents va passer une année sous le doux règne de l’obéissance et de la discipline, les notes faisant office de carotte.
 
Ils y apprendront à mentir, à dissimuler, à tricher dans des classes où la compétitivité et la normalité sont les maitres mots. Avec cela viendra le nombrilisme et la servitude dans le monde industriel une fois adultes. Nous en constatons le résultat.
 
Heureusement, la solution existe depuis plus d’un siècle et a largement fait ses preuves. Cela s’appelle « L’éducation nouvelle » et pour vous en parler, j’en ai fait une chanson. Cette fois, Things est engagé et vous offre la possibilité de découvrir qu’un autre système éducatif existe. Une école où les enfants se rendent avec bonheur et entrain, où ils explorent la vie, se construisent en auto-discipline et par l’entraide plutôt que par la compétition égoïste. Pas de devoirs, pas de notes, pas de punitions, d’heures de colle, de moqueries lorsqu’on ne sait pas faire quelque chose.
 
Vous avez sans doute entendu parler des écoles Montessori, c’est exactement ce concept de base, malheureusement ces écoles sont privées et la classe ouvrière ne peut y accéder, nous entrons alors dans une lutte des classes. Et c’est bien de « lutte des classes » dont nous parlons aujourd’hui mais « dans » les classes. Le G.F.E.N (Groupe Français d’Education Nouvelle) propose tout cela depuis Henry Wallon, gratuitement et là où il y en a le plus besoin… nos cités, no ghettos et autres mouroirs sociaux. Je vous invite à vous renseigner sur leur méthodes.
 
Bien sur, ce n’est pas par hasard que j’ai écrit cette chanson. Je suis un des rares fruits de ce type d’éducation, j’ai donc tout le recul nécessaire pour affirmer mes propos et ils sont cinglants autant que justes. J’y ai mis tout mon coeur et il est grand. Aujourd’hui, messieurs et mesdames les « donneurs de leçons », le cancre de vos préaux répond à votre éducation perfide et surtout, vous invite à reconsidérer vos méthodes en toute courtoisie et avec panache… en musique. Et pour les enfants qui me lisent, réclamez l’éducation nouvelle à vos instituteurs/professeurs.
 
Si on change l’école, on crée une génération qui changera le monde dans 20 ans…
 
Voilà pourquoi la chanson qui suit nécessite ce pavé d’explications, elle s’appelle « Zéro pointé ».

 
Nathanaël MAILLARD
 

 

PAROLES

 
 
J’imagine une école nouvelle
Où jouent les mômes explorant le réel
Sans tourments ni ennui
Cédant à leurs envies
 
Labo des libertés où s’effondrent les murs
Où l’homme en devenir curieux des cultures
Calcule en toute aisance
Les méfaits de la complaisance
 
Obéir, sans rien dire.
 
Vos préaux souffrent l’agonie
Des humains avilis, finis.
Tendant le majeur bien haut
 
L’atelier de nos générations
Où l’intéret prime sur la notation
Les maitres y sont les guides
Des enfants impavides
 
Solidaires innés, les enfants sans niveaux
Résolvent les mystères, se tirent vers le haut
En cercle vertueux
Nul besoin de dresser les gueux
 
Obéir, sans rien dire.
 
Vos préaux souffrent l’agonie
Des humains avilis, finis.
Tendant le majeur bien haut
 
Ferriere est mort les puissants fixent les limites
Montessori pour les bobos
Wallon est oublié au profit des élites
Scolarisez mieux nos ghettos
 
Vos préaux souffrent l’agonie
Des humains avilis, finis.
Tendant le majeur plus haut
 
Tous égaux mais beaucoup l’oublient
L’oppression ça suffit
Fini, moi, je vous colle un zéro
 


Classés dans :,

Cet article a été écrit par Nathanaël

Les commentaires sont fermés.